Les fontaines mystérieuses de Sauveboeuf

Les fontaines de Sauveboeuf ont été attribuées à tort à Jean Goujon compte de leur qualités, elles sont l'œuvre de Nicolas de Rambourg, architecte du château de Hautefort.

Édifiées en 1610 à la demande de Jean III de Ferrières, ces fontaines sont énormes 9 mètre de haut, monumentales, ésotériques*, avec des sculptures étonnantes, deux hommes nus, deux sirènes ailées dont la sortie de l'eau s'écoule par des voies naturelles, le sexe et les seins. On peut imaginer d'autres intentions...


Il y avait quatre fontaines dédiées à L'EAU, LE FEU, LA TERRE, L'AIR. Des principes alchimiques à la mode à cette époque.


Reconstitution de la fontaine de "feu" du château de Sauveboeuf
Reconstitution de la fontaine de "feu" du château de Sauveboeuf

Trois fontaines sont tombées lorsque la destruction du château a été ordonnée par Richelieu pour punir le propriétaire d'avoir pris partie pour la Reine contre Louis XIII.

Les principaux propriétaires de Sauveboeuf ont été franc-maçons Mirabeau père et fils, le préfet de Brive Latrade avec un grade élevé, enfin Oberkampf. Ils ont rasé le mur central et fabriqué une entrée d'architecture franc-maçonne avec des piliers assis sur un échiquier et surmonté d'éléments ésotériques qui proviennent des fontaines écroulées.


Des vestiges de la fontaine disparue (deux vasques, des pots à feu et des ornements) se trouvent aujourd’hui au château de Sauveboeuf en ornement de la balustrade construite au bord de la Vézère (Façade sud) et dans certaines pièces du château.


Ornements qui constituaient une des fontaines du château de Sauveboeuf
Ornements qui constituaient une des fontaines du château de Sauveboeuf

Ornements qui constituaient la base d’une des fontaines du château de Sauveboeuf
Ornements qui constituaient la base d’une des fontaines du château de Sauveboeuf

Vous pouvez venir découvrir des objets et des archives récupérés auprès des descendants et ainsi découvrir les histoires secrètes qui se cachent derrière eux au musée du château de Sauveboeuf.


* On dit souvent qu'une oeuvre ésotérique est son caractère impénétrable et énigmatique.